Tribunes

Ontologies de la trilogie MOA-MOE-MUE

Ontologies de la trilogie MOA-MOE-MUE

La trilogie de maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'usage (MOA-MOE-MUE), utilisée en aménagement du territoire et émergente en gestion des systèmes d'information, prend, selon les auteurs qui la représentent dans des projets intranet, internet ou applications métiers, un sens organisationnel, technique ou juridique.

Le modèle Maîtrise d'ouvrage - Maitrise d'oeuvre est largement utilisé en gestion de système d'information (SI). Ce modèle dit « MOA-MOE » définit les rôles à tenir entre un utilisateur SI désigné par « Maîtrise d'ouvrage » et un prestataire de SI désigné par « Maîtrise d'oeuvre ».
Face aux limites de ce modèle [1], certains auteurs avancent la trilogie « maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'usage » (MOA-MOE-MUE) utilisée en aménagement du territoire.

Nous passons en revue trois représentations en cours dans les projets intranet, internet et applications métiers.

L'importation de la trilogie MOA-MOE-MUE en gestion des systèmes d'information pourrait être probablement attribuée au professeur des universités Michel Germain [2] qui en préconise l'emploi dans les projets intranet [3]. Un projet intranet transforme profondément une entreprise et son lancement requiert l'approbation de la direction générale qui débloque son financement ; il touche également les différents métiers dont les processus et les modalités de travail sont revus ; enfin, l'intranet est intégré aux systèmes d'information existants. Ainsi, un projet intranet mobilise trois parties, la direction générale (DG), les directions métiers (DM) et la direction des systèmes d'information (DSI).

La trilogie MOA-MOE-MUE évoque ce jeu à trois parties. La maîtrise d'ouvrage représente la DG : elle assure la prise en compte des enjeux stratégiques, définit les besoins globaux de l'entreprise qu'elle traduit dans un cahier des charges fonctionnelles.  La maîtrise d'oeuvre, portée par la DSI, assure que la solution technique choisie s'inscrit dans un schéma technologique pérenne et élabore un cahier des charges techniques. Quand à la maîtrise d'usage qui représente les différentes DM, elle veille à l'appropriation de la solution technique par les collaborateurs métiers [4].

Une seconde représentation de la trilogie est donnée par un référentiel des métiers pour les projets internet [5]. Produit en 2009 par La Délégation aux Usages de l'Internet, ce référentiel identifie une quarantaine de métiers que nous reclassons ici en trois catégories : infrastructure de contenu, gestion du contenu et production de contenu.

Dans la première catégorie on trouvera l'Architecte Web, le Concepteur Web, le Programmeur Web, l'Analyste de trafic Web, le Gestionnaire de base de données, l'Expert sécurité, l'Administrateur Web, le Responsable Help Desk... Ces métiers, qui ont leurs homologues dans tout référentiel de métiers SI, sont complétés par des métiers propres aux technologies multimédia : Intégrateur de pages, Animateur Flash, Illustrateur 3D, Ergonome, Spécialiste accessibilité numérique...
La deuxième catégorie est destinée à gérer le contenu : Gestionnaire des connaissances, Archiviste Web, Référenceur Web, Juriste en propriété intellectuelle...
La troisième catégorie regroupe les producteurs de contenu : Journaliste en ligne, Editorialiste, Animateur de communauté de lecteurs, Animateur de communauté de contributeurs, Web Surfer...

Destiné à « mettre en lumière » pour un large public les métiers internet, le référentiel est organisé en douze familles de métiers parmi les lesquels figurent la Gestion de projet « MOA », la Gestion de projet « MOE » et la Maîtrise d'usage. Dans cette dernière, le référentiel a placé exactement deux métiers, l'Ergonome et le Spécialiste accessibilité numérique, donnant ainsi un sens technique à la maîtrise d'usage.

Dans la dernière représentation, nous donnons à la maîtrise d'usage une portée relationnelle voire juridique en rattachant le modèle MOA-MOE à un dispositif juridique promulgué en 1985, la loi dite MOP (Maitrise d'Ouvrage Publique) qui est relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'oeuvre privée applicable aux constructions publiques [6]. Dans ce contexte, la maîtrise d'ouvrage peut être une collectivité locale propriétaire de l'ouvrage, -le maître de l'ouvrage-, la maîtrise d'oeuvre le fournisseur de l'ouvrage, et la maîtrise d'usage, des représentants des citoyens futurs usagers de l'ouvrage.

Dans un contexte où les parties prenantes se ramènent à un client et un fournisseur, nous posons avec la trilogie un jeu à trois rôles et redonnons une flexibilité aux relations client fournisseur en distinguant trois régimes relationnels ; pour le premier, la propriété et l'usage sont portés par le client tandis que la réalisation l'est par le fournisseur ; dans le second, la propriété change de main et passe au fournisseur qui cumule alors la réalisation et la propriété, l'usage restant au client ; dans le troisième, la propriété est partagée entre le client et le fournisseur. Ces trois régimes que nous avons nommés Régime IT, Régime IS et Régime JI [7], peuvent être opportunément appliqués respectivement à une application métier issue d'un cahier des charges fonctionnels, une mise en oeuvre d'un progiciel de gestion intégré (PGI) et une application à architecture orientée service (SOA).

Références
[1] Parties prenantes du système d'information : pour un nouveau regard sur la maîtrise d'oeuvre et la maîtrise d'ouvrage, CIGREF, 2003.
[2] fr.wikipedia.org, le 8 octobre 2010.
[3] Management des nouvelles technologies et e-Transformation, Michel Germain, Economica, 2006.
[4] Réalités et perspectives Intranet, intervention de Michel Germain, Journée Egide (Lille), 12 mars 2009.
[5] Le Portail des Métiers de l'Internet, Délégation aux usages de l'Internet, 2009.
[6] Mutation du modèle MOA-MOE, Tru Dô-Khac, Bestpractices-SI, N°44, avril 2010.
[7] Les régimes de gouvernance SOA, Tru Dô-Khac, CIO-online, 18 octobre 2010.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Constatez-vous le recours à du shadow-IT par les métiers ?