Stratégie

Les parents d'élèves contre les Gafam à l'école

Les parents d'élèves contre les Gafam à l'école
L'entrée des services web et cloud fournis par Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft dans l'école nécessite de délimiter un cadre réglementaire sur l'usage des données personnelles des élèves. (crédit : Pixabay / albersheinemann)

Sept fédérations, associations et ligues de parents d'élèves ne veulent pas des outils des Gafam à l'école.

Dans un courrier adressé le 7 juillet au ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer, ainsi qu'au secrétaire d'Etat chargé du Numérique Mounir Mahjoubi, 7 fédérations, ligues et associations défendant les intérêts des élèves et des professeurs se sont émues de la dernière consigne émise par la direction du numérique du ministère de l'Education Nationale. Il s'agit de : la FCPE, la PEEP ainsi que l'association Enseignement Public et Informatique (EPI), la Ligue de l'Enseignement ou encore la Société Informatique de France (SIF) et même la Ligue des droits de l'Homme, qui  ont ainsi demandé de prendre position. A quel sujet ? Celui de la publication en mai dernier d'une consigne émanant de Mathieu Jeandron, directeur du numérique pour l'éducation (DNE) du ministère de l'Education Nationale, visant à mettre à disposition des géants du web des données personnelles et scolaires des élèves et des enseignants.

« Il n'y a pas de réserve générale sur l'usage des outils liés aux environnements professionnels chez les grands fournisseurs de service du Web (Gafam * et autres) dans la mesure où ils rentrent bien dans les services couverts par les conditions générales d'utilisation CGU "éducation", et que les démarches déclaratives sont faites auprès de la CNIL ou par les CIL désignés par les responsables de traitement », avait indiqué en mai Mathieu Jeandron.

En contradiction avec la Cnil

Une position loin d'être appréciée par les signataires de la missive envoyée à Jean-Michel Blanquer et Mounir Mahjoubi : « Les directives données par le directeur de la DNE sont en totale contradiction avec le respect de ces garanties demandées par la Cnil », fustigent les associations et ligues d'élèves et d'enseignements. « Dans ce contexte, nous vous demandons, monsieur le Ministre et monsieur le Secrétaire d'Etat, de nous indiquer comment vous entendez répondre à la nécessité de fixer un cadre de régulation adapté qui protège de façon effective les données personnelles des élèves et des enseignants, à la nécessité de mettre en place des solutions adaptées à l'évolution du service public du numérique éducatif. »

(*) Gafam : Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft.



Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Stockez-vous des données nominatives ou sensibles dans un cloud public ?