Business

Les craintes sur les données personnelles freinent les achats sur Internet

Les craintes sur les données personnelles freinent les achats sur Internet
Les Français sont particulièrement vigilants sur leurs données personnelles avant de procéder à un achat en ligne.

A l'heure du GDPR, rassurer les consommateurs quant à l'usage de leurs données personnelles devient un impératif pour développer le chiffre d'affaires selon une étude KPMG/3Gem.

Moins de 10 % des consommateurs dans le monde estiment avoir le contrôle de l'utilisation de leurs données personnelles. C'est ce que révèle une étude menée par KPMG et 3Gem. Si certains apprécient de bénéficier d'une personnalisation des services, d'autres sont très réticents. Et la majorité est mal à l'aise avec les transmissions de données à des tiers. Les Français sont particulièrement vigilants.
55 % des consommateurs dans le monde estiment ainsi qu'une application de suivi de la forme produisant des rapports constitue, par nature, une atteinte à la vie privée. 82 % ne souhaiteraient pas voir cédées leurs données personnelles à des tiers, même en échange de services supplémentaires. Cependant, 57 % apprécient l'idée qu'un fournisseur d'énergie puisse optimiser la facture en fonction des données de consommation réelle. Et 78 % approuvent l'idée que des services d'urgence puissent traquer leurs véhicules afin de faciliter les secours.

Ni tout avec tout le monde, ni rien avec personne

De ce fait, tout dépend des données dont on parle et à qui elles sont destinées. Il n'y a pas de rejet global et général du partage des données personnelles avec un service en ligne. Les modes de navigation sécurisés se généralisent : destruction des cookies (un tiers des répondants), chiffrement (un quart des répondants)... Genre, parcours académique... sont facilement partagés par une majorité de consommateurs au contraire du nom de leur ville (16 % acceptent), de leur adresse exacte (14%) ou de données médicales (13%).
Si la France est un pays où la navigation sur Internet est importante (28 heures par semaine, cinquième des pays interrogés en la matière), les consommateurs français sont particulièrement vigilants et pragmatiques. 49 % des Français sont vigilants sur l'usage fait des données personnelles par les e-commerçants, seule l'Espagne étant devant la France sur le sujet avec 55 %. 23 % des consommateurs français exigent une explication claire de l'utilisation de leurs données pour lever leurs réticences à les fournir. Mais 62 % savent bien que leurs données seront cédées à des tiers d'une façon ou d'une autre. 64 % suppriment régulièrement les cookies, 54 % sont vigilants sur les paramètres de partage sur les réseaux sociaux, 37 % changent régulièrement leurs mots de passe et 38 % utilisent des ad-blockers.

Le GDPR sera abordé lors de la Matinée Stratégique Cybersécurité : Menaces évidentes, menaces cachées organisée par CIO le 28 février.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Pouvez-vous insérer dans votre SI, avec une certaine automatisation, des données externes ouvertes (open-data) ?