Viadeo
.
toute l'actualité "Projets"
neswletterenvoyer contactimprimerrss


Le Crédit Agricole cultive la co-innovation avec les entrepreneurs locaux et ses clients


Edition du 02/10/2012 - par Bertrand Lemaire
Le Crédit Agricole cultive la co-innovation avec les entrepreneurs locaux et ses clients


La fédération de banques mutualistes a mis en place un portail de co-innovation avec ses clients pour faire développer des applications par des partenaires locaux.

Le Crédit Agricole a lancé un magasin d'applications bancaires pour différentes plates-formes mobiles (Androïd, iOS, Windows...). L'originalité de la démarche réside à plusieurs niveaux : la co-innovation avec les clients de la fédération bancaire, la relation avec les développeurs d'applications et le modèle économique choisi.

Les clients du Crédit Agricole, pour commencer, sont invités à déposer des idées d'applications utilisables sur leurs terminaux mobiles et traitant leurs données bancaires. L'idée est clairement de profiter des bonnes idées des 21 millions de clients, premiers concernés. Les utilisateurs du magasin d'application, ensuite, sont appelés à commenter et à noter les idées. Il est donc possible de voir les idées les plus pertinentes pour couvrir des besoins largement ressentis dans la population des clients.

Les développeurs d'applications intéressés par la démarche doivent, pour leur part, adhérer à une coopérative dédiée et créée à l'initiative du Crédit Agricole, Les Digiculteurs. Dès lors, ils ont accès au kit de développement logiciel permettant d'exploiter le système d'information des caisses du Crédit Agricole. Ils ont également accès aux souhaits des clients du Crédit Agricole exprimés sur le magasin d'application. Dès lors, libre à eux de développer ou non telle ou telle application, notamment en fonction de la popularité de la demande.
En principe, le créateur d'application qui se déclare intéressé par un développement bénéficie d'une priorité. Aucune application concurrente ne sera alors en principe mise en ligne sur le magasin d'applications.

Le modèle économique est celui de l'abonnement. Chaque application est téléchargeable gratuitement sur le magasin en ligne. Mais cette application fonctionne alors en mode de démonstration afin que le téléchargeur puisse vérifier sa pertinence. Les utilisateurs payent un abonnement non pas pour le téléchargement lui-même mais pour autoriser un certain nombre d'applications à utiliser leurs données bancaires personnelles : 0,79 euros/mois pour 10 applications, 1,99 euros/mois pour un nombre illimité.
Le montant de l'abonnement sert à rémunérer les créateurs des applications effectivement utilisées, là aussi sur un modèle de montant au mois. L'objectif est donc de rémunérer les créateurs à l'usage effectif de leurs applications sur la durée. Les créateurs sont donc ainsi incités à maintenir et mettre à jour leurs applications.


En savoir plus

- Le Crédit Agricole Store
- Les Digiculteurs, la coopérative de développement initiée par le Crédit Agricole


ACTUALITES
A LA UNE
Chiffres-clés

L'AMRAE publie son panorama pour aider au choix de son SIGR

15/04/2014 - La filière du management du risque continue de se structurer et les entreprises ont donc, en la matière, des exigences c (...)

Gouvernance

L'expérience client, le défi actuel du DSI

14/04/2014 - Le client (ou l'usager) est la raison d'être d'une entreprise ou d'une administration. Sa satisfaction le seul motif de (...)

>> Toute l'actualité

AGENDA
Monaco : WIMA - le salon des solutions sans contact
Du mardi 22 avril 2014 au jeudi 24 avril 2014
Grimaldi Forum, 10 avenue Princesse Grace, MC 98000 Monaco

CONTRIBUTIONS

Internet des objets : la sécurité plus problématique que sur Internet

Antoine Rizk

Antoine Rizk - Parole d'expert

Vice-président des marchés verticaux chez Axway
Les objets connectés ne gèrent en général pas d'horloge interne. Il en résulte un risque particulier (...)

La DMP, l'aspirateur à données comportementales

François de Charon

François de Charon - Parole d'expert

Directeur de la stratégie digitale chez Ysance
Qu'y-a-t-il de commun entre l'ouverture d'une newsletter, le temps passé à consulter un article de presse (...)


Les études CIO







CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?




SONDAGE
Dans votre organisation, la connaissance client/usager repose sur...