Viadeo
.
toute l'actualité "Projets"
neswletterenvoyer contactimprimerrss


Le Crédit Agricole cultive la co-innovation avec les entrepreneurs locaux et ses clients


Edition du 02/10/2012 - par Bertrand Lemaire
Le Crédit Agricole cultive la co-innovation avec les entrepreneurs locaux et ses clients


La fédération de banques mutualistes a mis en place un portail de co-innovation avec ses clients pour faire développer des applications par des partenaires locaux.

Le Crédit Agricole a lancé un magasin d'applications bancaires pour différentes plates-formes mobiles (Androïd, iOS, Windows...). L'originalité de la démarche réside à plusieurs niveaux : la co-innovation avec les clients de la fédération bancaire, la relation avec les développeurs d'applications et le modèle économique choisi.

Les clients du Crédit Agricole, pour commencer, sont invités à déposer des idées d'applications utilisables sur leurs terminaux mobiles et traitant leurs données bancaires. L'idée est clairement de profiter des bonnes idées des 21 millions de clients, premiers concernés. Les utilisateurs du magasin d'application, ensuite, sont appelés à commenter et à noter les idées. Il est donc possible de voir les idées les plus pertinentes pour couvrir des besoins largement ressentis dans la population des clients.

Les développeurs d'applications intéressés par la démarche doivent, pour leur part, adhérer à une coopérative dédiée et créée à l'initiative du Crédit Agricole, Les Digiculteurs. Dès lors, ils ont accès au kit de développement logiciel permettant d'exploiter le système d'information des caisses du Crédit Agricole. Ils ont également accès aux souhaits des clients du Crédit Agricole exprimés sur le magasin d'application. Dès lors, libre à eux de développer ou non telle ou telle application, notamment en fonction de la popularité de la demande.
En principe, le créateur d'application qui se déclare intéressé par un développement bénéficie d'une priorité. Aucune application concurrente ne sera alors en principe mise en ligne sur le magasin d'applications.

Le modèle économique est celui de l'abonnement. Chaque application est téléchargeable gratuitement sur le magasin en ligne. Mais cette application fonctionne alors en mode de démonstration afin que le téléchargeur puisse vérifier sa pertinence. Les utilisateurs payent un abonnement non pas pour le téléchargement lui-même mais pour autoriser un certain nombre d'applications à utiliser leurs données bancaires personnelles : 0,79 euros/mois pour 10 applications, 1,99 euros/mois pour un nombre illimité.
Le montant de l'abonnement sert à rémunérer les créateurs des applications effectivement utilisées, là aussi sur un modèle de montant au mois. L'objectif est donc de rémunérer les créateurs à l'usage effectif de leurs applications sur la durée. Les créateurs sont donc ainsi incités à maintenir et mettre à jour leurs applications.


En savoir plus

- Le Crédit Agricole Store
- Les Digiculteurs, la coopérative de développement initiée par le Crédit Agricole


ACTUALITES
A LA UNE
Chiffres-clés

Internet des Objets : des capteurs pour tout

19/08/2014 - Les entreprises se sont engagées dans une adoption graduelle mais massive de l'internet des objets. En particulier, e (...)

Projets

Michelin : le Big Data de la production à l'analyse d'e-réputation

18/08/2014 - Pour sa stratégie d'analyse big data interne, Michelin a choisi MicroStrategy. Le fabricant de pneumatiques français veu (...)

>> Toute l'actualité
AGENDA
Salon Solutions (ERP CRM e-achats...)
Du mardi 30 septembre 2014 au jeudi 2 octobre 2014
CNIT Paris La Défense


Les études CIO/LMI





CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?



SONDAGE
Quel est votre cauchemar des vacances d'été et de votre retour ?