Technologies

La voiture autonome suscite fascination et méfiance

La voiture autonome suscite fascination et méfiance
La Google Car est l’archétype du véhicule autonome

Utiliser une voiture autonome ne séduit même pas un Français sur deux selon une enquête OpinionWay mais ce véhicule fascine bien.

« 56 % [des Français] n'utiliseraient pas un véhicule capable de se déplacer sans intervention humaine » note OpinionWay dans sa restitution d'une enquête réalisée au sujet de la voiture autonome. 43 % seulement se déclarent prêts à le faire (1 % de sans opinion). 62 % des répondants refuseraient laisser un tel véhicule aller chercher ses enfants à l'école. Le moins que l'on puisse dire est donc que la voiture autonome suscite bien des réticences.
Malgré tout, cet objet encore digne de la science-fiction fascine et les Français lui attribuent des qualités certaines. En premier lieu, la sécurité (58% des répondants). Dans ce cas, on peut se demander pourquoi autant de répondants refusent d'utiliser un tel véhicule... D'autres qualités sont évoquées : les performances environnementales (39%), des primes d'assurance réduites (34%), des performances propres du véhicule (29%)... Selon OpinionWay, les aspects techniques sont bien perçus mais c'est l'expérience passager qui pose question.

La voiture intelligente séduit davantage que la voiture autonome

18 % des Français seulement trouvent un intérêt dans un véhicule totalement autonome. L'absence de maîtrise est l'élément qui ressort de l'analyse selon OpinionWay. 59 % manquent de confiance dans la capacité du véhicule à prendre de bonnes décisions. Le manque de contrôle arrive juste après (46%) avec la peur de l'accident (45%). La privation du plaisir de conduire est également mentionné par 41 % des répondants. Enfin, la peur du piratage est citée par 40 % des répondants. Les 43 % de Français prêts à accepter d'utiliser un véhicule autonome ont une opinion plus favorable : moins de fatigue (50%), meilleure sécurité (50%), optimisation de al consommation de carburant (38%), temps libre durant le trajet (37%), facilité à se garer (28%), meilleure planification des itinéraires (24%).
Si un véhicule totalement autonome ne séduit pas, la voiture intelligente, elle, séduit bien plus. Pour 29 % des répondants, le véhicule doit d'abord planifier l'itinéraire (un GPS amélioré ?). Et les trois-quarts voudraient un véhicule capable de s'auto-entretenir.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Testez-vous les comportements de vos utilisateurs ? (Exemples : envoi d’un phishing, dépôt d’une clé USB dans le parking…)