Stratégie

Jean-Charles Hardouin (Arkema) : « cloud ou pas cloud, c'est un combat d'arrière-garde »

Jean-Charles Hardouin (Arkema) : « cloud ou pas cloud, c'est un combat d'arrière-garde »
Pour Jean-Charles Hardouin, CIO de Arkema, « le niveau de maturité digitale est variable selon les secteurs et la chimie, qui n’a pas vocation à être ‘early adopter’, accélère sur le sujet . »

Jean-Charles Hardouin, CIO d'Arkema, est à la tête d'une DSI centralisée et globalisée. Pour un industriel de la chimie tel qu'Arkema la transformation digitale porte à la fois à la fois sur l'amélioration de l'efficacité opérationnelle, de l'expérience client ainsi que de l'expérience des salariés du Groupe. Enfin, le « sens de l'histoire » guide évidemment les chantiers du groupe.

CIO : Comment est structurée la DSI d'Arkema ? Jean-Charles Hardouin : Nous ne disposons pas de DSI par Business Unit mais d'une DSI majoritairement centralisée et globalisée. Cela dit, le niveau de globalisation est variable.Par exemple, l'infrastructure, y compris le poste de travail, est globalisée à 100 % au niveau groupe....

Il vous reste 97% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Mettez-vous en œuvre une purge régulière des données obsolètes ou caduques ?