Management

Etude Robert Half sur les salaires : le marketing numérique devant la technique pure

Etude Robert Half sur les salaires : le marketing numérique devant la technique pure
Le niveau de rémunération va s'envioler dans les métiers du digital marketing, note Robert Half dans son étude sur les rémunérations 2017.

Dans sa dernière étude sur les rémunérations, le cabinet Robert Half observe des hausses de salaire pouvant dépasser les 16% dans certaines fonctions du numérique à orientation marketing, comme le trafic manager. A l'opposé, dans les systèmes d'information, les salaires, toutefois très élevé, ont tendance à stagner.

Les métiers des systèmes d'information et du numérique verront leurs salaires augmenter de 2,8% en moyenne en 2017. C'est ce que montre la 16ème édition de l'étude de rémunérations réalisée par le cabinet Robert Half auprès de 500 DRH, DAF et DSI. Toutefois, certaines catégories professionnelles ne profiteront pas de cette embellie. En effet, c'est surtout dans les métiers du numérique à orientation marketing que les salaires évoluent à la hausse, même s'il est nécessaire de présenter des compétences spécifiques pour bénéficier de rémunération plus attractives. Ainsi, un Chief Digital Officer disposant d'un fort bagage technique pourra bénéficier d'un salaire jusqu'à 30% plus élevé par rapport à un profil classique (soit jusqu'à 140 000 euros environ). Le cabinet note également que des profils comme le gestionnaire de trafic (jusqu'au 60 000 euros pour un profil confirmé) le responsable des média sociaux (jusqu'à 70 000 euros pour un expérimenté) ou encore le data scientist (jusqu'à 75 000 € pour un candidat qualifié), voient leurs salaires s'envoler avec respectivement, +16,5%, +14,5% et +10,5 %.

A l'inverse, dans la catégorie des systèmes d'information, les salaires restent stables à l'exception des CTO (Chief Technical Officer) qui enregistrent une hausse de 3% sur leur rémunération annuelle. Toutefois, les profils à haut niveau d'expertise sont toujours payés au prix fort. Sur le sujet des variables, les métiers de l'infrastructure sont peu concernés contrairement aux chefs de projet qui sont généralement intéressés aux résultats, avec des variables comprises entre e 5 à 10%.

Une différence de 10 à 15% en région

Robert Half a également analysé le niveau des salaires moyens dans le secteur IT en Rhône-Alpes et en région Paca. Le cabinet constate des échelles salariales inférieures de 10 à 15% sur les postes dont le salaire fixe brut annuel est inférieur à 80 000 €, en comparaison de Paris et de la région parisienne et des échelles salariales inférieures de 5 à 7% sur les postes dont le salaire fixe brut annuel est supérieur à 80 000 €. La demande en profils sur les métiers du numérique (trafic manager, SEO/SEM Manager...) n'y est pas encore aussi forte qu'à Paris et en Ile-de-France.

Cependant, certaines régions comme Rhône-Alpes et Paca, devraient rapidement être demandeuses de ces profils pour répondre aux enjeux de la transformation numérique. Enfin, Rhône-Alpes Auvergne étant une région traditionnellement industrielle, les profils en informatique embarquée, R&D, et firmware sont également très demandés.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Migrez-vous dans le cloud une part de votre Legacy ?