Juridique

Diageo va devoir payer 64 millions d'euros pour des accès indirects à SAP

Diageo va devoir payer 64 millions d'euros pour des accès indirects à SAP
Dans l'affaire Diageo, propriétaire des marques de vodka Smirnoff et de bière Guinness, l'estimation faite par SAP du montant des pénalités est problématique.

Diageo, la plus importante entreprise mondiale sur le marché des alcools et spiritueux, pourrait devoir payer près de 64 millions d'euros en droits de licence supplémentaires à SAP. Le simple fait qu'elle a permis à des utilisateurs de Salesforce d'accéder à des données hébergées dans un système SAP lui a été reproché par un tribunal britannique.

Les droits de licence de SAP s'appliquent même à des applications secondaires qui permettent aux utilisateurs une visibilité indirecte sur des données SAP. Tel est l'avis du juge d'un tribunal britannique qui a statué jeudi dernier sur une affaire opposant SAP à Diageo, le distributeur anglais d'alcools et spiritueux, notamment...

Il vous reste 93% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Une réduction imposée du budget IT entraîne-t-elle une réduction du niveau de service ?