Stratégie

Défi 2013: adapter la DSI au numérique

Défi 2013: adapter la DSI au numérique

Sous la pression du numérique, la DSI doit évoluer afin d'accompagner la transformation de l'entreprise. L'effort porte alors sur des relations plus étroites avec les métiers et l'adaptation du système d'information ainsi que des méthodes de travail.

Le numérique bouscule tout. La DSI est emportée par la vague qui transforme l'entreprise. Elle doit s'adapter en étant plus réactive aux demandes des métiers. Il est temps d'intégrer la mobilité généralisée, l'accès au système d'information depuis n'importe où, les réseaux sociaux, le marketing numérique ou le Big Data.
Pour répondre à cette révolution, les DSI se mobilisent. L'accent est en particulier mis sur le rapprochement avec les métiers chez Monoprix, Danone ou Groupama.

Chez Monoprix l'organisation s'adapte au numérique

Monoprix est une des enseignes phare de la distribution. Elle emploie 20000 personnes et gère 450 magasins. La DSI et l'entreprise toute entière se réorientent vers les notions de numérique, de client, et de continuité de suivi du client de bout en bout, jusqu'à l'achat et même au-delà.
« Auparavant, les seuls utilisateurs du système d'information étaient les équipes internes à l'entreprise. Maintenant, nous avons des utilisateurs qui sont des clients. Ils se connectent via des portails sur nos systèmes d'information, cela change complètement notre façon de travailler » explique François Messager, DSI de Monoprix. C'est l'élément qui déclenche la mutation de la DSI. Il faut pouvoir accepter tous les terminaux des clients et intégrer les informations qu'ils génèrent.
« On passe du transactionnel bien robuste qui gère les flux dans les magasins, à l'interaction avec les clients » résume le DSI. La culture de la DSI doit changer. Elle doit devenir « customer centric » et donner au client ce dont il a besoin.
Pour que cela réussisse, la DSI est repositionnée au même niveau que les métiers, avec lesquels elle doit parler d'égal à égal. La DSI n'est pas un fournisseur, le métier n'est pas là pour exiger un certain nombre de choses. Cette relation d'égal à égal doit permettre de faire naître la bonne solution. Chez Monoprix, la DSI dépend de la même direction générale adjointe que le e-commerce et le marketing.

Être « customer centric »

Être « customer centric »

Des études ont été lancées afin de définir une nouvelle organisation. La DSI aura toujours une composante positionnée sur le transactionnel qui constitue le fondement des activités. Parallèlement sera mise en place une organisation « customer centric » tournée vers le client et qui ne devra plus se contenter de se placer classiquement en frontal par rapport aux métiers.
« Nous nous lançons dans une mutation qui (...)

Lire la suite dans CIO.PDF 58

Avec les témoignages de Jean-Marc Lagoutte (Danone), François Messager (Monoprix), Francis Thomine (Groupama).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Disposez-vous d’un intranet collaboratif ?