Stratégie

Data Management : stocker, protéger, valoriser

Data Management : stocker, protéger, valoriser
Organisée par CIO, la conférence « Data management » aura lieu le 23 janvier 2018 à Paris.

CIO organise une conférence « Data management : réussir la mise en oeuvre » le 23 janvier 2018 à Paris.

Se proclamer « Data Centric », « centré sur les données », c'est bien, c'est chic, c'est à la mode. Mais, concrètement, qu'est-ce que cela signifie vraiment ? Si la donnée est aujourd'hui au coeur de l'activité de l'entreprise, encore faut-il savoir la collecter, la stocker, la protéger, la valoriser et en garantir la conformité réglementaire, à commencer par le fameux GDPR. Ce pragmatisme reposera, lors la conférence « Data management : réussir la mise en oeuvre » organisée le 23 janvier 2018 à Paris par CIO, sur des témoignages de responsables IT en entreprises et d'experts. Ces témoins montreront concrètement comment mettre en oeuvre les meilleures pratiques.
Commençons par le début : le stockage des données. Volume, vélocité et variété croissants des données, devenues Big Data, obligent à revoir les manières de les stocker, pour plus de performance mais aussi un moindre coût lorsque c'est possible. Vient ensuite l'étape de valorisation des données. Car disposer de données est une chose, les rendre utiles pour le business en est une autre. Il faut pour cela visualiser les bonnes informations au bon moment avec la bonne réactivité.

Protéger le patrimoine de données

Si la data est au coeur de l'activité, il vaut mieux être en mesure d'en assurer la sécurité et, d'une manière générale, la protection. D'autant que la protection des données personnelles fait partie des obligations du GDPR. Mais il s'agit bien de protéger tout le patrimoine data de l'entreprise, notamment d'en effectuer des sauvegardes hors-sites via, par exemple, du Back-up-as-a-Service.
Plus généralement, la conformité GDPR est un sujet essentiel aujourd'hui lorsque l'on parle données. Le 25 mai 2018, il sera trop tard. Une entreprise qui ne sera pas en règle risquera une amende de 4% de son chiffre d'affaires. Et bien peu ont pourtant réellement avancé.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Avez-vous étudié les aspects juridiques, notamment contractuels, d’une bascule dans le cloud public de vos infrastructures ?