Stratégie

Bpifrance vers le numérique industriel et au delà

Bpifrance vers le numérique industriel et au delà
Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, en ouverture de l'événement Inno Generation 3 à Paris jeudi 12 octobre. (crédit : D.F.)

A l'occasion de la 3e édition de son événement Inno Generation du 12 octobre à Paris, le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, a lancé un appel à la France industrielle pour se digitaliser. La banque publique d'investissement pourrait générer jusqu'à 300 M€ de financement par an dans le cadre du fonds pour l'innovation de rupture de 10 Md€ annoncé par le gouvernement.

Lancée tambour battant par le ministre de l'Economie Bruno Lemaire il y a une dizaine de jours, le mouvement French Fab - et son emblème de coq bleu en clin d'oeil à la French Tech - est voué à prendre de l'ampleur en France. Pour porter cette action ayant vocation à drainer les acteurs et entreprises du secteur industriel vers le numérique et l'usine 4.0, Bpifrance est bien décidé à jouer un rôle de premier plan. « On vit la fin du divorce entre la France et son industrie. L'industrie française renaît, se digitalise », a annoncé Nicolas Dufourcq, directeur général de la banque publique d'investissement, en ouverture de la 3e édition de son événement Inno Generation qui se tient ce 12 octobre à Paris. 

Pour réveiller les initiatives digitales françaises, Bpifrance ne compte pas seulement « se glisser dans les fantasmes » des entrepreneurs comme l'a malicieusement suggéré Nicolas Dufourcq, mais s'appuyer sur la vigueur des entrepreneurs quarantenaires qui ont encore de l'énergie à revendre. « Il n'y a pas que les jeunes qui vont faire la France de 2030, les quadras aussi. Il faut réveiller la volonté de puissance du quadra, il est encore temps de doubler ou tripler la taille de l'entreprise », a annoncé le directeur général de Bpifrance.

Xavier Niel

« La France a un écosystème d'entreprises et de start-ups qui fonctionnent grâce à BPI, investisseur puissant et profond », a lancé Xavier Niel, PDG de Free, sur la scène de l'AccorHotels Arena Paris, ce jeudi 12 octobre 2017, lors de l'événement Inno Generation 3 organisé par Bpifrance. (crédit : D.F.)

Vers une coopération des écosystèmes French Tech et French Fab

Le rôle de Bpifrance ne se réduit pas cependant à celui de coach 4.0, loin de là, son métier premier étant lié au financement de l'innovation sous toutes ses formes. Y compris celle de rupture, au centre du lancement d'un fonds spécial de 10 milliards d'euros confirmé il y a une dizaine de jours par le ministre de l'Economie, Bruno Lemaire, mais évoqué pour la première fois en juin dernier par le président de la République Emmanuel Macron lors du salon Viva Technology 2017. « Ce que l'on comprend de ce plan, c'est qu'il va nous permettre de générer entre 200 et 300 millions par an pour financer l'innovation, en plus de nos dispositifs de prêts, avances remboursables et subventions », nous a indiqué Paul-François Fournier, directeur exécutif de l'innovation de Bpifrance. « On sera l'acteur principal de ce plan ». Après avoir soutenu les entreprises et distribué 1,4 milliard d'euros dans des projets innovants, Bpifrance pense être en mesure de faire grimper ce montant à 1,9 milliard d'euros.

Paul-François Fournier

Paul-François Fournier est directeur exécutif en charge de l'innovation de Bpifrance. (crédit : Dominique Filippone)

Parmi les entreprises françaises qui vont bénéficier de ces nouveaux leviers de financement, celles appartenant au mouvement de la French Fab sont bien entendu au premier plan. « La French Fab reprend les éléments qui ont fait le succès de la French Tech en se concentrant sur un domaine méconnu sur lequel des grands groupes sont en train de se transformer », nous a expliqué Paul-François Fournier. « La French Fab est une industrie vivace, en transformation, dotée d'entrepreneurs exceptionnels qui méritaient d'être visibles et reconnus autour d'un emblème collectif, un drapeau ».

« Bruno Lemaire nous a demandé de changer d'échelle », a fait savoir Fanny Letier, directrice exécutive, direction Fonds propres PME et en charge de la coordination de l'accompagnement chez Bpifrance, à l'occasion de l'atelier Pourquoi la French Fab ? « Les territoires, c'est là où la French Tech et la French Fab vont se fertiliser. Si on veut faire de l'industrie du futur, 4.0, vendre par le digital, la coopération entre la French Tech et la French Fab sera requise »

Bpifrance Inno Generation 2017

L'événement Inno Generation de Bpifrance 2017 est articulé autour de 180 ateliers et conférences, 60 standups de personnalités et près de 3 000 rendez-vous individuels. (crédit : D.F.)

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Avez-vous déployé des applications « digitales » reliées au SI ?